Nouveau titre

D’Après nature : Frederick Law Olmsted et le park movement américain 

L’œuvre de Frederick Law Olmsted, le premier et le plus célèbre des architectes-paysagistes américains, demeure paradoxalement mal connue. Prolifique et protéiforme, elle est trop souvent éclipsée par sa réalisation phare, qui en offre pourtant une vision réductrice : l’immense parc urbain de Central Park à New York.

Le présent ouvrage se propose de revisiter le parcours tortueux d’Olmsted, d’en démêler les ressorts, aussi bien intellectuels et esthétiques que politiques et économiques, et d’en dégager les cohérences, par delà son évident éclectisme. En partie déterminée par l’impératif pécunier, sa carrière connut de nombreux aléas : tour à tour fermier et horticulteur passionné d’agriculture scientifique, journaliste et écrivain voyageur, éditeur, maître d’œuvre et chef de chantier à la tête de plusieurs milliers d’hommes, et même directeur de la plus grosse mine d’or de Californie, il s’accommoda finalement du titre de landscape architect, qui ne lui plaisait guère et ne reflète qu’en partie son champ d’activité.  

Plus d'info

Auteur

Lisa Brawley

Lisa Brawley enseigne les études urbaines à Vassar College (New York), dont elle dirige actuellement le programme d’études américaines.

Elsa Devienne, agrégée

Elsa Devienne, agrégée, enseigne la civilisation américaine à l’Université de Paris Ouest Nanterre. Elle est membre du laboratoire Mondes Américains de l’EHESS.

 

Nouveau titre

Les Etats-Unis en crise et en guerre : les années Roosevelt, 1932-1945

Unique par son format bilingue, ce livre se décline en six chapitres thématiques, chacun composé de trois sections : une première, en anglais, intitulée the story, qui couvre les événements incontournables ; une deuxième, en français, angles d’approche, qui fournit un cadre analytique ; et une troisième, en anglais, key elements, qui présente de manière condensée mais précise les points essentiels des grands noms/événements/concepts du chapitre. 

Auteur

Andrew Diamond

Andrew Diamond est professeur d’histoire et de civilisation américaine à l’université de Paris-Sorbonne. Il est l’auteur de Mean Streets: Chicago Youths and the Everyday Struggle for Empowerment in the Multiracial City, 1908-1969 (University of California Press, 2009) et co-auteur de Histoire de Chicago (Fayard, 2013).

Romain Huret

Romain Huret est historien des États-Unis, maître de conférences en civilisation américaine à l’université Lyon 2. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont American Tax Resisters (Harvard University Press, à paraître en 2014).

Vincent Michelot

Vincent Michelot est professeur d'histoire politique des États-Unis à Sciences-Po Lyon. Agrégé d'anglais, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la présidence américaine dont L'Empereur de la Maison-Blanche (Armand Colin, 2004) et Le président des États-Unis : un pouvoir impérial ? (Gallimard, 2008).

Jean-Christian Vinel  

Jean-Christian Vinel est maître de conférences en civilisation américaine à l'université Paris-Diderot. Spécialiste d'histoire politique et d'histoire du travail, il est l'auteur de The Employee: A Political History (University of Pennsylvania Press, 2013).

 


Nouvelle collection dirigée par Thomas Dutoit: La littérature en cause

    Nouveau titre

    Correspondences: Frances Burney’s Evelina

    Les trois chapitres de cet ouvrage bilingue se composent tous d’une première partie en anglais, « From Context to Text », qui replace le roman dans son contexte historique et culturel pour mieux en cerner les enjeux ; une deuxième partie en français, « Angle d’Approche », permet d’aborder une question plus précise, alors qu’une troisième partie en anglais, « Key Elements », vise à faciliter la lecture du roman et son approche critique en  proposant de courtes entrées sur certains termes-clés (« Gallantry », « Blushing »…) et sur des contemporains de Burney (Garrick, Johnson), ou de brèves explications ponctuelles sur quelques points historiques (les femmes et le mariage…) et littéraires (l’ironie, la satire).

    Auteur

    Anne Rouhette

    Anne Rouhette est maître de conférences à l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II) et membre du CELIS. Ses recherches portent sur le roman féminin de la fin du XVIIIsiècle et du début du XIXe.

     
     

    Nouveau titre

    Maison de deuil, maison de liesse ? The House of Mirth d’Edith Wharton

    Dans une première partie en anglais — From Context to Text Carol J. Singley offre une synthèse biographique et critique qui replace la vie et l’œuvre de la romancière dans leur contexte esthétique, philosophique, socio-économique, historique et théorique, et éclaire habilement les liens secrets et les passages dérobés entre l’une et l’autre. 

    Dans la partie centrale de l’ouvrage, en français, Marc Amfreville se livre à une véritable auscultation critique du roman à travers la question de son inscription générique. L’analyse thématique (« du roman de mœurs au naturalisme », « du conte de fées au romance » etc.) s’appuie sur l’analyse détaillée de scènes clés du roman (« ouverture », « avant-dernière rencontre », etc), et permet d’en dévoiler progressivement toute la force enténébrée.

    La troisième partie est consacrée au passage du roman au film. Zachary Baqué y envisage l’adaptation filmique du roman par Terence Davies, d’abord sous l’angle des inévitables contraintes économiques liées à sa production, puis sous celui du travail de transfert et d’adaptation aux spécificités du médium-cible, et enfin de façon autonome, en tant que film indépendant de sa source littéraire.

    Auteurs

    Marc Amfreville

    Marc Amfreville est professeur de littérature américaine à l'Université Paris-Sorbonne. Il est Président d’honneur de l’Association Française d’Etudes Américaines et l'auteur de trois ouvrages: C.B.Brown, la part du doute (2000); Pierre ou les ambiguïtés de Melville: l'ombre portée (2003); et Écrits en souffrance (2009).

    Carol J. Singley

    Carol J. Singley est professeure de littérature américaine à Rutgers University-Camden (New Jersey, USA). Elle est l’auteure de plusieurs études sur Edith Wharton, dont Edith Wharton : Matters of Mind and Spirit (Cambridge University Press, 1995) et Edith Wharton’s The House of Mirth : A Casebook (Oxford University Press, 2003).

    Zachary Baqué

    Zachary Baqué est maître de conférences en civilisation américaine et analyse filmique à l'Université de Toulouse II-Le Mirail. Il a publié plusieurs articles, notamment sur David Lynch et le documentaire américain des années 1960. 

     

     

    Nouveau Titre

    Signs Of Eternity: H.D.’S Trilogy

    Unique par son format bilingue, cet ouvrage propose un parcours rigoureux, appuyé par des analyses détaillées des poèmes, d’une œuvre incontournable du modernisme américain. Dans la première partie, en anglais, Nicholas Manning s’interroge sur les tensions centrales deTrilogy : la violence et la création, la transcendance et l’immanence, et le rôle du poète moderne face au « temps de détresse » de la modernité. Dans la deuxième partie, en français, Clément Oudart fournit des clés pour tenter de comprendre certaines des questions décisives chez H.D., telles que le genre, le signe, ou le spectre. Les sujets de dissertation ici proposés – « L’écriture et le palimpseste », ou « Les figures du corps » – fournissent des exemples éclairants d’approches analytiques et synthétiques. Ensemble, ces deux visions fondent une archéologie des motifs et des concepts majeurs d’une œuvre où la poésie fait signe et se fait signe : signe du temps, et de l’éternité. 

    Auteurs

    Nicholas Manning

    Nicholas Manning est Maître de conférences en Littérature américaine à l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Son ouvrage Rhétorique de la sincérité. La poésie moderne en quête d'un langage vrai paraîtra en 2013 aux éditions Honoré Champion.

    Clément Oudart 

    Clément Oudart est maître de conférences en Littérature américaine à l’Université Toulouse II-Le Mirail. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé Les Métamorphoses du modernisme, de H.D. à Robert Duncan : vers une poétique de la relation (Presses Sorbonne Nouvelle, 2011). Il a également publié des articles sur William Carlos Williams, H.D. et Robert Duncan dans diverses revues et ouvrages collectifs en France et aux États-Unis.

     

     

    Autres Titres

    La Décolonisation britannique : perspectives sur la fin d’un empire/1919-1984

    Ce livre tente de retracer le pourquoi et le comment de la chute de l’Empire britannique — l’évolution du processus, depuis les premiers mouvements anti-impérialistes jusqu’au transfert de souveraineté entre métropole et périphérie, à travers les méandres des réorientations de la politique coloniale. Unique par son format bilingue, il se décline en cinq chapitres thématiques, chacun composé de trois sections : une première, en anglais, qui couvre les événements incontournables ; une deuxième, en français, qui fournit un cadre analytique ; et une troisième, en anglais, qui présente de manière condensée mais précise les points essentiels du chapitre.

    Auteurs

    Richard Davis

    Richard Davis est professeur de civilisation britannique à l’Université Charles de Gaulle, Lille 3 et chercheur au sein de l’équipe de CECILLE. Il est membre du jury de l’agrégation externe d’anglais depuis 2011.

    Trevor Harris

    Trevor Harris est professeur de civilisation britannique à l'Université François-Rabelais et chercheur à l'équipe ICD de Tours.

    Philippe Vervaecke 

    Philippe Vervaecke est spécialiste du Royaume-Uni. Il est maître de conférences à Lille 3 et chercheur au sein de l’équipe de CECILLE.

     

    Autres Titres